SNUDI-FO 44
2 place de la Gare de l’Etat 44200 NANTES / 02 28 44 19 20 / snudifo44@wanadoo.fr


Bilan de la mobilisation du 22 mars
Publié; le 27 mars 2018 | SNUDI-FO 44

PLUS DE 500 000 MANIFESTANTS POUR DÉFENDRE LA FONCTION PUBLIQUE !

Plus puissante que le 10 octobre, la mobilisation du 22 mars a réuni 500.000 manifestants à travers toute la France. Agents publics et cheminots, dans les rues, soutenus par de nombreux salariés du secteur privé ont défilé et fait grève pour dire NON aux attaques tous azimuts du gouvernement Macron-Philippe :

60.000 à Paris, 10.000 à Nantes, 3.000 à St Nazaire 1.200 personnes à Laval, 6.000 à Brest, 3.000 à Quimper, 2.000 à Morlaix, 400 à Quimperlé, 2500 à Mont de Marsan, 1.200 à Vannes, 5000 à Nîmes, 2000 à Epinal, 8.500 à Grenoble et 1.200 à Bourgoin, 6.500 à Albi, 8.000 à Clermont,1.300 à Bourges, 5.000 à Pau, 3.600 à Bayonne, 1.500 à Agen, à Bourg en Bresse, 2.500 à Amiens, 4.000 à la Rochelle,1.800 à Saintes, 600 à Strasbourg, 20.000 à Toulouse, 6.000 à Tour, 200 à Narbonne, 2.200 à Carcassonne, 3.500 à Beauvais, 4.500 à Angers, 450 à Saumur, 7.500 à Rennes, 5.000 à Avignon, 4.000 à St Brieux, 2.000 à Reims…

Alors que notre ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer affichait le 19 mars dans "RTL Matin" son profond rejet des mouvements de grève comme celui qui se profilait le 22 mars, estimant que le parlement et les journaux suffisent pour s’exprimer.

"on n’a pas besoin de grève en France". "Je pense qu’on n’a absolument pas besoin de grève pour se parler (...) Je n’ai pas besoin d’une grève pour comprendre les revendications", a-t-il martelé, ajoutant : "Y a d’autres moyens que celui-là, on a un parlement pour s’exprimer, on a les journaux, on a tout ce qu’il faut… Je pense que les grèves seront limitées".

Pour le domaine qui le concerne, le ministre disait s’attendre à des "grèves limitées" dans les écoles, estimant que les réformes sont "bien comprises des professeurs". "Ils peuvent avoir des motifs d’insatisfaction, qui bien sûr remontent à loin, mais la grande majorité d’entre eux comprend le sens des réformes que l’on fait", a-t-il ajouté. A combien de fermetures d’écoles faut-il s’attendre jeudi ? "C’est difficile à dire" a répondu Jean-Michel Blanquer, "mais normalement (...), je pense que les grèves seront limitées".

A contrario du ministre, les Professeurs des Écoles, comme tous les fonctionnaires, ont prouvé qu’ils avaient toutes les raisons de faire grève. Ils l’ont exprimé le 22 mars, aux côtés des cheminots qui entendent eux aussi défendre leur statut :
- dans les écoles les taux de grévistes s’étalent de 25% jusqu’à 35 %, et de nombreuses écoles étaient fermées.
- dans le 2nd degré, la mobilisation a été également suivie, avec un taux de grévistes pouvant atteindre les 80% dans certains établissements, toutes catégories de personnels confondues.

Une inter-syndicale "fonction publique" va avoir lieu dans les jours à venir.

Pour le Snudi FO 44 il sera nécessaire :
- d’initier une véritable stratégie de rapport de force dans une perspective de grève reconductible
- d’oeuvrer au regroupement des secteurs en lutte

cale






SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo