https://www.facebook.com/pg/snudifo...

|couper{150}|attribut_html)" />

SNUDI-FO 44
2 place de la Gare de l’Etat 44200 NANTES / 02 28 44 19 20 / snudifo44@wanadoo.fr https://www.facebook.com/pg/snudifo...


Le 5 à Nantes et le 7 à Matignon : mobilisation pour l’augmentation générale des salaires, des retraites et des minimas sociaux !
Publié; le 24 janvier 2019, mis à jour le 31 janvier 2019 | SNUDI-FO 44

Pour tenter de calmer la colère qui s’exprime depuis des semaines au travers de la « crise des gilets jaunes », le président de la République a décidé de convoquer un « grand débat national ». Mais dans le même temps, il annonce qu’il ne changera rien à sa politique et, à aucun moment, il n’évoque l’augmentation générale des salaires, l’annulation de la hausse de la CSG sur les retraites, l’augmentation des retraites ou des minima sociaux...

Pour Force Ouvrière, ce « grand débat national » n’a d’autres objectifs que de tenter de calmer la colère et tenter d’associer le plus grand nombre à la mise en oeuvre de sa politique.

Avec la mobilisation des gilets jaunes, le gouvernement a amorcé un premier recul, en particulier la suppression de l’augmentation des taxes sur le carburant. La pression doit continuer à s’exercer encore plus fortement et de façon encore plus déterminée !

L’UD FO 44 appelle les salariés, les fonctionnaires, les retraités… à se mobiliser, y compris par la grève, le mardi 5 février, et à se rassembler :

à Nantes devant la Cité des Congrès à 13h

à Saint-Nazaire sur le rond-point Clément Ader à 10h

L’UD FO 44 appuie également totalement la montée des fonctionnaires à Matignon le jeudi 7 février pour aller chercher le pognon !

Le SNUDI-FO 44 participe à l’organisation de ces 2 mobilisations et précise que les PE doivent se déclarer grévistes :

- pour le 5 février, au plus tard samedi soir 02/02, minuit

- pour le 7 février au plus tard lundi soir 04/02, minuit

(prévenir son IEN via votre adresse ac-nantes.fr –modèle de courriel)

A propos du 7 février, il est important de noter que :

1- le Snudi FO 44 s’est lancé, dès début janvier 2019, dans une campagne de mobilisation sur cette question salariale via les RIS et les motions d’écoles.

2- une dizaine de militants du Snudi FO 44 se sont déjà inscrits pour monter à Paris (Départ en TGV de Nantes à 10H15 inscriptions par mail)

=> Vous trouverez ci-dessous

- un argumentaire justifiant la revendication de 300 €

- un modèle de motions adoptées lors des RIS que nous avons organisées

- le tract de l’UD FO reprenant les revendications inter Pro

Motion adoptée à l’école .... le ...

A l’attention du ministre de l’Éducation nationale. Les enseignants ont pris connaissance de la revalorisation indiciaire et de la prime accordées aux policiers ainsi que la prime de 200 € octroyée aux agents des finances. Pourquoi pas nous ? Ce que d’autres fonctionnaires ont obtenu, nous le voulons aussi. La mise en œuvre du gel du point d’indice impacte notre salaire depuis de trop nombreuses années. Nous exigeons donc immédiatement une augmentation de salaire de 300 € net mensuels.

Signatures :

argumentaire / prime 300€

Le Conseil Syndical du Snudi FO 44 s’est tenu ce mercredi 16 janvier 2019. La question centrale de l’ordre du jour concernait le pouvoir d’achat avec ses deux questions corollaires : que revendiquons-nous ? comment obtenir gain de cause ?

La discussion s’est déroulée comme suit :

1. Évaluation chiffrée de la perte de notre pouvoir d’achat

2. Informations sur les richesses potentiellement disponibles

3. Quels sont les premiers éléments de mobilisation syndicale ?

1. Évaluation chiffrée de la perte de pouvoir d’achat

De 2000 à 2018, nous avons perdu 18% de pouvoir d’achat. Ceci est dû principalement au gel du point d’indice qui sert de base de calcul pour les salaires des fonctionnaires, mais aussi à l’augmentation de la part salariale pour les cotisations retraite (de 7,5% à 11% en 2018). 18% sur un salaire de 2 000€, cela correspond à -360€ mensuels !

2. Info sur les richesses potentiellement disponibles

Quelle que soit la « couleur » du gouvernement en place, les revendications salariales se heurtent toujours aux mêmes arguments :
- il n’y a pas d’argent dans les caisses de l’état.
- les dépenses publiques doivent être « maîtrisées ».
- une augmentation substantielle de ces dépenses entraînerait des sanctions de Bruxelles pour dépassement des 3% autorisés.
- la crise financière de 2008 a contraint tous les pays à « serrer la vis » budgétaire.

Or, de l’argent, il y en a... et même beaucoup !

Le 6 juillet dernier, la « une » de « Ouest-France » titrait : « Les 500 français les plus riches pèsent 650 milliards d’euros ». Vous avez bien lu, il s’agit bien de milliards. (Pour vous faire une idée, gardez en mémoire que le budget de l’état pour 2019 est de 243,7 milliards).

Mais ce n’est pas tout. L’article précisait : « ce montant a été multiplié par trois en 10 ans » Ce qui signifie qu’en 10 ans, 500 français ont enrichi leur patrimoine de +434 milliards d’euros (de 216 milliards à 650 milliards). (C’est à peine croyable mais c’est pourtant vrai : le 1er, Bernard Arnault est à la tête d’une fortune de 77 milliards d’euros à lui seul !)

Reprenons notre calcul : si l’on augmentait les 330 000 P.E. de 300€ mensuels, cela représenterait grosso-modo 1,2 milliards d’euros par an.

1,2 milliard, est-ce vraiment indécent comparé au 434 milliards des 500 ? Alors oui, la revendication est légitime... et réaliste !

3. Quels sont les premiers éléments de mobilisation syndicale ?

Pourquoi 300€ mensuels ?

Parce que nous avons reçu une motion de collègues PE d’une école de Haute-Loire revendiquant une augmentation du point d’indice à hauteur de 300€ mensuels.

Le montant n’a rien d’impératif : il a pour but d’indiquer une estimation de ce que nous revendiquons.

Nous ne nous contenterons pas d’un « dégel » de 0,6%, soit 12€ mensuels, comme en 2016 et 2017.

Lors de la réunion FNEC 44 du lundi 14 janvier, nous avons évoqué la possibilité d’une généralisation de ce type de motion d’enseignants, mais aussi chez les profs et les administratifs.

Le lendemain, 13 PE, réunis en RIS à la Chapelle sur Erdre, signaient une motion similaire !

Mercredi, le Conseil syndical a décidé de lancer cette revendication dans les écoles du département, en commençant, bien sûr, par les syndiqué-e-s.

Le but étant d’en récolter le plus possible et le plus rapidement possible, le Conseil Syndical invite tous les syndiqués à les présenter à leurs collègues et à les retourner au syndicat.

(la référence à FO n’est pas indispensable et la motion peut être adressée à toutes les organisations, du moment que nous la recevons bien au Snudi)

Mais, et c’est le plus important dans la situation actuelle, la Fédération Générale des Fonctionnaires FO a décidé l’organisation d’une manifestation nationale à Paris, devant l’Hôtel Matignon, le 7 février prochain,

Face à l’enfumage du « grand débat national », place aux revendications !

Le jeudi 7 février TOUS A MATIGNON !

La montée à Paris se fera en train. Inscrivez-vous rapidement. Pour les modalités pratiques, veuillez nous contacter directement au Snudi FO 44.

cale






Documents Liés
)
Augmentation de 300 €
PDF - 115.1 ko
)
déclaration intention grève 7 février
opendocument text - 17.3 ko
)
déclaration intention grève 7 février
PDF - 90.4 ko
)
Toutes et tous à Matignon
PDF - 93.2 ko
Rechercher sur le Site
SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo