https://www.facebook.com/pg/snudifo...

|couper{150}|attribut_html)" />

SNUDI-FO 44
2 place de la Gare de l’Etat 44200 NANTES / 02 28 44 19 20 / snudifo44@wanadoo.fr https://www.facebook.com/pg/snudifo...


Déclaration du Snudi FO 44 à la CAPD du 06/05/2019
Publié; le 18 mai 2019, mis à jour le 11 mai 2019 | SNUDI-FO 44

[extraits]

Le mouvement des parents d’élèves et enseignants exigeant le retrait de la loi Blanquer se développe dans tous les départements et contraint le ministre à un discret rétropédalage. Pourtant, le silence des médias est assourdissant et aucun « grand débat » n’est venu contredire la parole officielle...

Sauf quelques médias en ligne comme AGORAVOX ... Ils vont détruire l’école comme ils ont détruit les hôpitaux

- Rappelons que pour publier son projet de loi, M Blanquer s’est appuyé sur un rapport de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée Nationale. Lors de la présentation de ce rapport le 1er août 2018, la députée LREM Cécile Rilhac, rapporteure de ladite commission, expliquait sans ambiguïté : « Sur les 45 000 directeurs actuels, seuls 20% pourraient prétendre au titre de directeur (...) ».
- Rappelons également que ce même rapport préconisait le passage de 45 000 écoles à 18 000 établissements.

Et l’art.6 quater du projet de loi prévoit bien que c’est « un chef d’établissement adjoint exerçant aux côtés du chef d’établissement de l’EPSF qui est en charge de l’enseignement du 1er degré ».

- Quant à l’avenir des maternelles, des amendements sont prévus au Sénat pour transformer les jardins d’enfants en écoles privées hors contrat, tout en leur permettant de toucher des subventions...

ce qui revient à inscrire dans la loi la possibilité de financer des structures privées hors contrat pour assurer l’enseignement. Pourquoi être inquiet ?

...

- Par contre, aucun démenti ministériel concernant le recrutement des contractuels, précaires et souspayés, désormais étendu aux AED en L2 (article 14 de la loi Blanquer), ce qui est l’application à l’Éducation nationale d’une des priorités de la « Modernisation de la Fonction Publique » du ministre Darmanin. En effet, sous prétexte de « moderniser » la Fonction publique, on assiste à un festival d’hypocrisie et de mensonges par omission, les véritables objectifs n’étant jamais exposés. De la réforme des retraites ouvrant la porte aux fonds de pension, à l’externalisation des services publics, en passant par la multiplication des partenariats public/privé, la logique est constante :

diminuer la dépense publique pour augmenter les profits privés.

Le Graal a atteindre étant la suppression du statut de fonctionnaire d’état, tous les moyens sont employés, notamment en ne respectant ni les obligations des employeurs, ni les droits des salariés, tout spécialement le droit syndical.

...

cale






SPIP 2.1.26 [21262] habillé par le Snudi Fo